Miroslav Ondricek

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le directeur de la photographie de Milos Forman, Miroslav Ondricek, proche collaborateur du réalisateur tchéco-américain, a succombé à une longue maladie dimanche 29 mars. Il avait 80 ans. Il a été nommé aux Oscars pour son excellent et remarquable travail sur « Amadeus ». Il a laissé une filmographie marquante.

La Nouvelle vague tchèque a été marquée par son sens de l’esthétique aux côtés du réalisateur Milos Forman.

Son fils a indiqué que « depuis un mois et demi, mon père était hospitalisé et se trouvait dans un coma artificiel cette dernière semaine » cité par le site web du journal Dnes. Début 2010, Miroslav avait déjà frôlé la mort. Il a été opéré d’un anévrisme de l’aorte.

Né à Prague en 1934, Miroslav Ondříček a fait ses études à l’école des Studios Barrandov et a commencé à travailler pendant de la Nouvelle Vague tchécoslovaque. « L’Audition » de Miloš Forman devenu réalisateur célèbre dans le monde entier a été le premier film sur lequel il a travaillé. Ondříček a suivi Forman aux États-Unis tout en continuant de travailler sur ses films.

Au cinéma, Miroslav Ondricek avait débuté en tournant des documentaires. C’est pourtant en rencontrant Milos Forman, réalisateur tchéco-américain que le cours de sa carrière a changé. Ensemble, ils ont contribué largement à la naissance de la Nouvelle vague tchèque dans les années 1960, avec notamment « Le concours », « Les amours d’une blonde » ou encore « Au feu les pompiers ». Ils rompaient dans ces satires sociales, la manière conformiste des producteurs communistes de l’époque.

En 1968, il a été obligé de s’installer aux États-Unis suite à la répression du « Printemps de Prague », où il y poursuivait son travail. Miroslav poursuivait néanmoins sa collaboration avec lui, telle que « Taking off », « Hair », « Ragtime », « Amadeus » ou encore « Valmont ».

Lauréat du prix international décerné par l’Union américaine des cameramen pour l’ensemble de ses œuvres en 2004, Miroslav Ondricek a obtenu deux nominations aux Oscars, notamment pour « Ragtime » et « Amadeus ». Il fut aussi, en 1982, directeur de la photo du « Monde selon Garp » de George Roy Hill, puis de « Silkwood » de Mike Nichols en 1983, de l’« Éveil » en 1990 ou encore d’« Une équipe hors du commun » de Penny Marshall en 1992.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>